Notre réseau, nos partenaires

 

Notre réseau

 

La rue

 

L’équipe MARSS a pour activité quotidienne un travail de proximité, dans la rue, au ras du bitume avec des personnes dites sans-abri de longue durée vivant avec une ou des maladies psychiatriques sévères.

 

Le réseau de l’équipe MARSS est donc constitué en partie de personnes vivant dans la rue depuis longtemps et des personnes qui les aident.

 

MARSS s'inscrit dans le réseau des personnes participant à l'ouverture de squats et de réquisitions de bâtiments qui le font avec pour unique objectif de permettre à des personnes vivant à la rue d'accéder à un chez soi, particulièrement quand elles vivent avec une maladie chronique invalidante.

 

La psychiatrie

 

L’équipe MARSS accompagne des personnes vers la psychiatrie afin qu’elles accèdent à des soins auxquelles elles puissent participer et ou elles sont censés avoir le pouvoir de décider. 

 

Le réseau de l’équipe MARSS est donc aussi constitué de personnes utilisatrices de services psychiatriques, notamment celles qui souhaitent s'engager dans un mouvement de transformation du système de soin psychiatrique.

 

Plus particulièrement, MARSS s'engage dans sa pratique vers une recherche de diminution importante des soins sous contraintes, et un changement ici et maintenant des pratiques de mise en chambre d'isolement, de contention, et plus généralement d'enfermement.

 

Les addictions

 

Les personnes avec qui travaille l'équipe MARSS utilisent souvent de façon inadaptée des substances psychoactives légales (alcool principalement, mais aussi tabac et médicaments psychotropes comme le Subutex, la Ritaline, l'Artane et les Benzodiazépines) et illégales (cannabis, cocaïne, héroïne, autres).

 

Ces consommations non maîtrisées les amènent à avoir des comportements inhabituels et entrainant des troubles du jugement parfois très importants qui majorent leur situation d'exclusion.

 

L'équipe MARSS essaye d'avoir une approche pragmatique de ces questions du mauvais usage des drogues, et s'oppose clairement à la politique actuelle, menée depuis plus de 40 ans par les Etats-Unis et la France, dite de « guerre contre les drogues ».

 

Le réseau de l'équipe MARSS est donc composé aussi de personnes ayant expérimenté des problèmes de dépendances ou d'abus, comme de personnes luttant contre les politiques actuelles concernant les drogues.

 

MARSS pratique la réduction des risques et s'inscrit dans les réseaux qui souhaitent la dépénalisation immédiate de toutes les consommations, et la mise en place d'expérimentation de contrôle par l'Etat de délivrance de drogues illégales pour les personnes dépendantes.

 

Le rétablissement

 

MARSS a été la première équipe de soins, dès 2005, à vouloir mettre en place une approche basée sur le rétablissement en France.

 

Les seules personne à l’époque qui avait un projet similaire (concret) était Tim Greacen et Emmanuelle Jouet , à Paris.

 

MARSS a eu rapidement la volonté de faire connaître et d’expliquer les enjeux du rétablissement en France.

 

Elle a été la première équipe à recruter et salarier des travailleurs pairs, dès 2007.

 

Dix ans après, la question du rétablissement a émergé dans le champ de la psychiatrie et aussi dans le champ du médico-social.

 

De nombreuses équipes cherchent à mettre concrètement en place des pratiques orientées autour du rétablissement.

 

Des articles tant scientifiques que journalistiques ont été publiés en France.

 

Au Niveau international, MARSS est inscrite dans le réseau INTAR (International Network Toward Alternative for Recovery) depuis 2013.

 

La recherche

 

 

MARSS est née d’une rencontre avec une équipe de recherche américaine, Yale program for Recovery and Community Health.

Aujourd’hui elle collabore toujours avec cette équipe dirigé par Larry Davidson et Michael Rowe.

 

MARSS est une équipe qui a cherché à évaluer ses pratiques dès le départ.

 

En se rapprochant du laboratoire de santé publique de la faculté, en 2009, l’équipe MARSS a pu mettre en place un essai randomisé multi site, « le programme un chez soi d’abord », grâce à la volonté des Pr Pascal Auquier et Christophe Lançon.

 

MARSS travaille avec l’équipe de recherche canadienne « At home/chez soi » depuis 2010.

 

Nous avons travaillé depuis le départ avec les chercheuses Anne Coppel et Anne Lovell sur différents projets ainsi qu’avec le chercheur Ali Benreskala.

 

Nous avons travaillé avec l’équipe du CNRS de Norbert Elias de 2010 a 2012 et succinctement avec l’équipe du CNRS du Cermes en 2014.

 

Aujourd’hui nous collaborons à un programme de recherche appelé CONTRAST financé par l’ANR. 

 

 

Nos racines

 

Yale Programm for Recovery and Community Health

 

C’est suite a une expérience d’un an dans cette équipe que l’idée de la création d’une équipe de psychiatrie de rue, avec des travailleurs pairs, a été imaginée.

 

Médecins du Monde

 

C’est au sein de Médecins du Monde Marseille que l’équipe MARSS est née.

Médecins du Monde a apporté son savoir-faire, non seulement en ingénierie de projet, mais également en lobbying et cela dès 2005.

 

ASUD, Le Bus Méthadone, Médecins du Monde, le TIPI

 

Dès 2005, l’embryon d’équipe MARSS c’est rapproché des équipes de santé communautaire effectuant un travail de proximité et d’aller vers les personnes de la rue.

 

MARSS a participé a des tournées de rue commune avec ASUD et plus particulièrement les travailleurs pairs Nasser Tachougaft (+), Mathieu Rabouin et Joachim Levy.

 

Elle est intervenue ponctuellement sur le Bus et au Tipi, et des échanges réguliers ont permis à l’équipe MARSS d’apprendre de ses acteurs de la santé communautaire, ce que "faire communauté" veut dire en pratique.

Nicole Ducros, fondatrice du TIPi a transmis à l'équipe MARSS son énergie et sa créativité ainsi que l'importance de rester joyeux et festif dans notre prositionnement professionnel .

 

L’AP-HM

 

C’est grâce à l’hôpital publique que MARSS a pu s’autonomiser et avoir une place au sein de l’institution psychiatrique.

 

Le Pr Jean Naudin a accueilli cette expérimentation dans son service avec curiosité et bienveillance dès 2006.

 

Les Nomades Célestes

 

Créé en 2006, cette association d’auto-support pour des personnes de la rue qui expérimentent la psychiatrie a participé à la réflexion globale de MARSS sur les enjeux lié à l’implication et la participation des personnes directement concernées quand elles se retrouvent dans des situations de précarité.

 

Le Marabout du 46

 

Créé lors de l’ouverture du premier squat auquel a participé activement MARSS, en 2007, cette association a porté la première action concrète de désobéissance civile qui a porté ses fruits.

 

Le Marabout du 46 développe des projets essayant de répondre ici et maintenant à l’accès à un logement autonome pour des personnes à la rue avec des problèmes de santé.

 

Aujourd’hui elle accompagne concrètement à la gestion d’un autre lieu et aide les personnes en situation sanitaire difficile.

 

 

Nos partenaires de terrain à Marseille

 

ACCES

Association de santé communautaire Marseillaise construite par deux acteurs de la réduction des risques formé en Angletterre, Eric Schneider et Jacky Harris. 

Cette association a été la première association à former l'équipe MARSS entre 2007 et 2010 sur la le counseling, la reduction des risques et la santé communautaire.

Eric Schneider a aussi été le premier superviseru de cette équipe pendant 2 ans.

Cette association a ausi développé entre autre le premier programme de preventiondu VIH dans le language des signes.

 

HAS

 

Habitat Alternatif Social  (et son directeur Eric Kerimel) été sollicité par la Mairie en 2008 pour jouer le rôle d’association porteuse et légitime pour accompagner le squat du 46 rue Curiol dans un processus de légalisation.

 

Ce processus a abouti en Octobre 2008.

 

MARSS a entamé alors avec HAS un travail de collaboration étroite sur les questions de logement et de santé.

 

Une étude pilote sur la faisabilité du programme Un Chez soi d’Abord, qui consiste à un accès direct depuis la rue, a été expérimenté grâce à cette collaboration en 2010.

 

Cette étude Pilote a participé de convaincre l’Etat de la faisabilité de ce programme en France.

 

La boutique solidarité

 

Lieu d’accueil de jour, la boutique accueil plus de 300 personnes tous les jours.

 

La Boutique, grâce à la volonté de Jo Ponsot et de son équipe, composé pour grande partie de bénévoles des personnes venant de la rue, propose un accueil inconditionnel d’une qualité exceptionnelle.

 

Un partenariat a été mis en place depuis 2011, ou chaque jeudi, un membre de l’équipe MARSS participe à cet accueil inconditionnel.

 

Nouvelle Aube

 

Jeune association issue du monde de l’auto-support qui travail en support aux squats précaires. 

De par son travail de proximité, elle apporte de l’aide à certaines personnes que l’équipe MARSS accompagne.   

Jo levy, l'un des créateurs de cette associaiton, fait parti des personnes formée au travail de proximité par le travailleur pair Nacer tachougaff (ASUD).

 

L’ADJ Marceau

 

L’Accueil de jour Marceau a développé, outre un accueil de jour, une petite équipe mobile, qui signale un certain nombre de situations de crise ou MARSS va pour prendre contact avec la personne et évaluer avec elle si un travail est souhaité et possible.

 

L’équipe MARSS travail de façon régulière avec les foyers pour personnes de la rue, Jeanne Panier L’Armée du Salut, et Forbin.

 

L’équipe MARSS a co-écrit le projet de maison relais ciblé handicap psychique géré par l’Armée du salut en 2010.

 

L’équipe MARSS travaille en collaboration avec l’UHU sur un projet d’étude épidémiologique prévu en 2016.

 

 

Partenaires sanitaires

 

Les 3 hôpitaux psychiatriques de Marseille (Valvert, Edouard-Toulouse et l'AP-HM)

 

L'équipe MARSS a 5 lits intersectoriels dans l'unité du secteur du Pr Naudin, ou elle peut hospitaliser des personnes avec des profils complexes et difficiles.

 

Cette unité d'hospitalisation s'est spécialisée sur de l'accueil bas seuil d'exigence et a développé un « haut seuil » de compétences avec ses personnes.

 

L'équipe MARSS est la seule équipe sanitaire travaillant de façon régulière dans la rue de Marseille où vivent plusieurs milliers de personnes ayant des troubles psychiatriques sévères, mais aussi d'autres maladies chroniques.

 

Protox

Le Sce du Pr lançon a été le premier service universitaire de psychiatrie en France de délivrance de la methadone dans les années 90.

Cette équipe est aujourd'hui très expérimenté et acceuil des personnes ayant des problèmes d'addictions sévères et souvent des comorbidités psychiatriques.

Anpaa

Nous travaillons en étroite collaboration depuis 2015 avec le Dr Dirk Putzschel sur les questions d'accés à la méditation comme thérapie dans les addictions et la prevention de la dépression.

 

PASS Rimbaud de l’AP-Hm

Diriigé par le Dr Grassineau, cette PASS est aujourd'hui un partenaire essentield e l'équipe MARSS pour ce qui concerne l'accés aux soins somatiques des personnes étrangères et/ou etant en rupture d'affiliation à la sécrutié sociale.

Dees echanges d'internes se font entre les deux services.

Une réflexion est en cours sur la place de la lutte contre les inégalités de santé au sein de l'AP-HM.

 

Lits Halte Soins Santé Jeanne Panier et Fontainieu

 

Sleep'In

 

 

Nos partenaires de partage d’expériences

 

Yale Programme for Recovery and Community Health

 

CCOMS de Lille

 

Equipe de recherche de Maison Blanche

 

CASA Avignon

 

Runaway House de Berlin

 

 REV (Réseau des Entendeurs de Voix)

 

 

Document en cours de réalisation